Fabienne MASSIANI-LEBAHAR

 

Création des éditions de la machine à écrire rouge, mars 2014


À paraître les Pic-Pic, avec les illustrations de Liliana de Vito


Préparons-nous au centenaire de la disparition d'Octave Mirbeau : lectures, pièces de théâtre, visites au Musée Rodin... Tous les rendez-vous seront donnés, au fur et à mesure, sur ce site et celui de la SOM


"une lampe qui scintille" Marthe - Laurence Huc. éditions Librairie Galerie Racine. Octobre 2013

« Je n'ai pas souvenir de ma mère, ni de mon père jusqu'à l'âge de près de deux ans ; je me demande si ils ont souhaité ma naissance ». C'est ce qu'écrit Marthe dans son journal : l'histoire de ma vie. Une vie somme toute banale, mais qui guidera Marthe, souvent meurtrie, vers l'écriture. Une écriture simple relatant ses blessures : le désintérêt des parents à son égard, le départ au couvent de sa sœur aînée adorée Félicité sa « deuxième maman », la loi du père qui lui refuse l'accès à l'école…  « c'était comme un rideau métallique qui se fermait définitivement ».
Tout comme se refermait dramatiquement la porte des petites sœurs missionnaires, où ce même père la forçait à y laisser un fils, sous le prétexte qu'elle était trop jeune pour être mère. Qu'elle ne ferait que son malheur. Un abandon contre lequel une si jeune fille ne pourra lutter.

Des vacances chez sa tante dans le Sud Ouest de la France, lui permettent une rencontre décisive : le petit fils de l'instituteur du village, avec lequel elle correspondra, et qu'elle épousera quelques années plus tard. Probablement, ce mari admiré et aimé, lui aura-t-il permis symboliquement, et effectivement, de s'instruire ; sa véritable aspiration. Sa grand - mère était repasseuse lingère, sa mère couturière, peut-être fallait-il aussi échapper à ces parcours, qui cantonnaient toujours les femmes dans les mêmes rôles.

Nous sommes au sortir de la guerre, et son destin d'épouse et de mère (elle aura trois filles de cette union) la place, comme la plupart des autres femmes, dans un quotidien qu'elle choisira de transcender par ses poèmes. Démarche originale et courageuse pour son temps et son milieu, car Marthe a finalement toujours écrit. L'écriture comme refuge, comme le pansement de ses plaies, et comme le dépassement de soi, y compris dans l'univers ordinaire de la domesticité.

Marthe aime la nature, l'observe, la peint. Petits formats où les couleurs se fondent, ou s'assombrissent, au fil de ses états d'âme.

Ses petits poèmes, s'en inspirent aussi et deviennent ainsi le reflet d'une insoumission, et d'une constante aspiration au bonheur : Poésies de Marthe Laurence Huc.

Fabienne Massiani-Lebahar
Marthe Laurence Huc (1925-2011)



Parution de Sarah Leboni, éditions l'Harmattan

Parution e-book de sa suite l’Histoire de Pol.
Adaptation télévisuelle: OS production, Melrose Avenue 2097 , Los Angeles CA (2016-2017)

Sarah Leboni doit quitter l'Italie.
L'année 1938 déverse les premières lois raciales de Mussolini qui imposent arbitrairement une immigration aveugle, autant pour elle, que pour tant d'autres de ses congénères.
Qu'adviendra-t-il alors du destin de ces déracinés ?


Intrusion dans une banalité
by Massiani-Lebahar, Fabienne. Published : (1998)
yufind.library.yale.edu/yufind/Record/3778357
19 - 21 avril 2012


La vertu des écorchés
courts métrages / 2011

Animaux “ et “Mysticisme “ dictionnaire Octave Mirbeau, éditions l'Âge d'homme 2011.

http://mirbeau.asso.fr/dictionnaire/

Parution de la correspondance d'Octave Mirbeau

aux éditions l 'Âge d'Homme , par Pierre Michel.

 

Auguste Rodin et Octave Mirbeau / Extrait: lettre de Mirbeau à Rodin:

”Cher ami, Venez dimanche, mais surtout arrangez-vous de façon à rester quelques jours. Je ne vous pardonnerais jamais de ne rester qu'un jour. D'abord j'ai tant de choses à vous dire qu'il me faudra beaucoup de temps pour vous le dire en détail.

Toutes mes amitiés.

Octave Mirbeau. “ (musée Rodin. Correspondance avec Rodin ).

--------------------------------------------------------------------------------------------------